قصر الحيران

Mohamed.N


    LES SOINS INFIRMIERS 3

    شاطر
    avatar
    ksarmohamed

    المساهمات : 70
    تاريخ التسجيل : 07/12/2012

    LES SOINS INFIRMIERS 3

    مُساهمة  ksarmohamed في الإثنين يناير 21, 2013 5:48 pm


    CHANGEMENT DU DRAP DE DESSOUS
    ( en large de haut en bas du lit )
    01/ INTRODUCTION :
    Cette méthode est employée pour les malades qui :
    - Peuvent s’assoir et faire le pont .
    - Qui doivent rester en position assise ou demi-assise , exemple :
    • Cardiaques .
    • Insuffisants respiratoires .
    • Opères du thorax .
    Cette technique nécessite deux (02) personnes .
    02/ MATERIEL :
    - Un drap propre .
    - Corbeille à linge sale ou (sac) .
    - Une chaise .
    03/ TECHNIQUE :
    - Rouler le drap dans le sens de la largueur et le déposer sur une chaise
    - Fermer porte et fenêtres .
    - Déborder draps , alèzes et couvertures de tous cotés en commençant par la tête .
    - Enlever le couvre lit et les couvertures sauf une .
    - Laisser un seul oreiller sous la tête du malade .
    - Replier en même temps drap de dessus et couverture au pied et de chaque coté sur le malade .
    - Envelopper le malade dans ses alèzes .
    - L’A.T.S fait assoir le malade et le soutient , tondis que l’aide roule la partie supérieure du drap sal jusqu’au siège du malade après avoir déroulé et sorti le traversin .


    - poser le drap propre , enrouler le traversin dans la partie supérieure du drap et déplier celui-ci jusqu’au rouleau du drap sale .
    - Faire reposer le malade sur son oreiller . l’aider à faire le pont .
    - Faire glisser en même temps drap propre et drap sal jusqu’au genoux
    - Faire reposer le malade . lui soulever les jambes et finir d’enlever le drap sal et de déplier le drap propre .
    - Border au pied et faire les coins .
    - Rabattre les alèzes et les border .
    - Fixer le traversin .
    - Remettre les oreillers .
    - Rabattre drap de dessus et couverture en faisant le tour du lit .
    - Se mettre au pied du lit , border au pied et faire les coins du drap de dessus .
    - Poser les couvertures supplémentaires et les monter assez haut pour couvrir les épaules du malade .
    - Faire le revers du drap .
    - Border chaque pièce séparément , latéralement et au pied .
    - Mettre le couvre lit .
    - Tout remettre en ordre .






    PREPARATION AU SOMMEIL DU MALADE
    OBJECTIF :
    - Préparer le malade à un sommeil réparateur .
    INDICATIONS :
    - Pour toutes personnes ,malades ou non malades , quel que soit l’âge.
    ACTIONS :
    a/ connaitre les habitudes :
    • S’informer si le malade s’endort avec des médicaments , une tisane , des friandises …
    • Demander l’heure habituelle du coucher et le temps de sommeil .
    • Voir si le patient veut regarder la télévision ou lire avant de dormir .
    • Connaitre l’installation de la chambre : fenêtre/volets fermés ou non , table a proximité avec verre d’eau , livre ou autre.
    • Connaitre la position dans le lit : nombre d’oreillers , lit surélevé par la tète ou les pieds ( ou les deux ) , nombre de couvertures …
    b/ installation du malade du fauteuil au lit :
    - Se laver les mains .
    - Ouvrir le lit .
    - Accompagner le malade aux toilettes .
    - Lui proposer de se laver les mains et de se brosser les dents .
    - Si prothèses dentaires inviter le patient à les retirer et à les mettre dans un verre d’eau ( en fonction de ses habitudes , sinon les nettoyer , les rincer et faire rincer la bouche avant de les remettre.
    - Aider à dévêtir le malade et à vêtir l’habit du nuit .

    - Mettre une protection pour la nuit ( suivant le souhait du malade ) .
    - Coiffer : retirer les élastiques , les nattes , les peignes , les barrettes…
    - Installer le malade dans son lit , dans la position souhaitée par lui-même ( sauf contre indication) .
    - Tirer bien les draps afin d’éviter les faux plis .
    - Installer la chambre en fonction des habitudes du malade .
    - Ne pas oublier de mettre la sonnette à proximité du malade .
    - Proposer un petite tisane ou autre si le malade est très anxieux ( ne pas hésiter à en demander à la famille si l’établissement n’en fournit pas ) .
    - Ecouter le malade , faire exprimer ses craintes ( si intervention , résultats d’examen , souci familial ) .
    - Le rassurer avec des paroles apaisantes .
    - Raconter une histoire , caresser la joue , chanter une comptine à un enfant .
    c/ installation du malade alité :
    - Se laver les mains .
    - Faire laver les mains du malade .
    - Proposer le brossage des dents , aider à ôter les appareils dentaires ( si besoin ) .
    - Changer si nécessaire le vêtement mis toute la journée .
    - Coiffer le patient ( retirer les barrettes , les peignes , élastiques , …
    - Changer la protection ( si nécessaire ) .
    - Proposer le bassin .
    - Se laver les mains .
    - Faire une toilette génito- anale ( avec prévention d’escarres ou pose d’un change au besoin )
    - Installer le malade sur le dos , bien tirer les draps ainsi que son habit de nuit .
    - Eviter les position vicieuses
    - Installer la chambre selon les habitudes du malade .
    - Ne pas oublier de mettre la sonnette à proximité du malade .
    - Proposer une tisane , la télévision ou de la lecture si le patient ne peut pas s’endormir .
    - Ecouter et rassurer le malade .
    d/ règles de vie :
    - Respecter le sommeil d’autrui .
    - Veiller à toute absence de bruit : adopter des chaussures silencieuses , ne pas parler à voix haute dans le service à un ou une collègue , faire régner le silence dans le service ( faire baisser les télévisions ou radios voisines , faire taire ou baisser de voix les voisins de chambre un peu bruyants , répondre très vite au téléphone …).
    - Eteindre les lumières dans les chambres et dans les couloirs du service ( laisser les veilleuses ) .
    - Maintenir une demi – obscurité lors d’un soin dans une chambre .
    - Ne pas réprimander un patient s’il sonne trop ; lui parler et l’écouter car il a besoin certainement d’une aide psychologique .
    - Inciter le patient qui n’ose pas déranger à sonner en cas de besoin ou de difficulté .
    - Répondre assez rapidement au appels : envie d’aller aux toilettes , besoin de boire … .
    - Le matin respecter le sommeil du malade ( certaines personnes récupèrent très bien le matin d’une nuit insomniaque ) . ne réveiller le malade qu’en cas d’absolue nécessité ;
    TRANMISSIONS :
    Transmissions orales à l’infirmier ou l’infirmière et écrites sur le dossier de soins .
    - Demande de médicament du malade ( si antalgique , somnifère ) .
    - Décrire la nuit ( insomnie , douleur , angoisse , heure approximative d’endormissement , cauchemars … ) .

    NETTOYAGE ET DESINFECTION DE LA CHAMBRE DE MALADE
    01/ INTRODUCTION :
    L’hygiène hospitalière est l’affaire de tous . elle concerne le personnel médical , paramédical , administratif , les malades et les visiteurs . son but est de minimiser les risques infectieux c’est adire la transmission et la prolifération des germes .
    02/ OBJECTIF :
    Le nettoyage et la désinfection quotidienne des chambres permettent des soins dans des conditions d’asepsie correcte .
    03/ TECHNIQUE ET METHODE :
    Entretien quotidien :
    l’hygiène des locaux est basée sur deux mots : nettoyage et désinfection .
    - L’entretien journalier de la chambre de malade aura lieu 15 mn après la réfection de lit .
    - Après avoir recouvert le ou les patients , si besoin et airer les locaux .
    - Après la sortie de matériel des soins si possible .
    - Après l’évacuation des déchets dans les sacs poubelle en plastiques .
    a/ les surfaces sont nettoyés selon un ordre établit :
    avec un tissu humide d’un désinfectant , laver les objets suivants :
    le mobilier :
    tête , pieds , et cotés de lit , les poignets de table de nuit , fauteuil , chaise , table adaptable … poignets des armoires et de placard sachant que ( 01 litre de javel / 10 litres d’eau ) , pied de sérum , sonnette , prises mural ( vide oxygène ) ou obus , poignets de fenêtres .
    b/ les sanitaires de la chambre :
    laver largement l’intérieur et l’extérieur de la cuvette , rincer à l’eau et désinfecter à l’eau de javel . lymphome
    04/ entretien à font hebdomadaire :
    Il se fait au départ du malade ou une fois par semaine même en présence du malade . on procède comme pour l’entretien journalier en ajoutant : le plafond , grille de ventilation , murs sur toute leur hauteur par essuyage humide .
    Désinfectant :
    Le mobilier , la table de nuit et ces tiroirs .
    Le lit : housse de matelas , les placards et étagères , vitres des fenêtres , radiateur la tuyauterie , un grand nettoyage des chambres effectue trois (03) fois par an pour les services à haut risque , et deux ( 02 ) fois par an pour les autres services .
    Il peut être fait par le personnel de ménage du service ou par l’équipe de l’hôpital .
    Responsable : les femmes de ménage , les aides soignants et le technicien de la santé
    Matériel de nettoyage et produit :
    - Deux ( 02 ) seaux selon le produit désinfectant ( javel ou détergeant ).
    - Serpillière , ballet , frottoir , éponge + un tissu , gant de ménage , javel , savo
    -
    -
    -
    -
    -
    - L’évaluation :
    Le médecin de service , le surveillant médicale le chef de service doivent contrôler le résultat obtenu et le respect des règles établit l’ors de la mise en place de nouvelle procédure ou en cas d’ épidémie , c’est possible de faire des prélèvements bactériologiques .
    N.B : les fleures coupes peuvent être dans les chambres des malades .

















    SOINS AUX CONTAGIEUX
    01/ INTRODUCTION :
    Lorsque un sujet est atteint d’une maladie contagieuse , il est indispensable pour l’empêcher de transmettre aux autres , donc il faut l’isoler .
    L’isolement pour être efficace doit être complet et absolu et doit être exercer sur l’individu d’une façon rigoureuse ainsi que sur les objets souillés qui pourraient transporter ailleurs le germe de la maladie .
    La désinfection est donc indispensable tout comme l’isolement .
    02/ CHAMBRE DE CONTAGIEUX :
    Lorsque le malade a une maladie contagieuse grave , il est nécessaire d’aménager la chambre de façon à placer le malade dans les meilleurs conditions possible .
    a/ matériel qui doit être dans la chambre :
    - Objet de toilette .
    - Vaisselle personnel .
    - Linge ( draps , couvertures , alèze , chemise , serviette , torchon à vaisselle ) .
    - Bassin de lit , bocal à urine .
    - Thermomètre .
    - Matériel nécessaire pour les soins .
    - Sac à linge sal .
    - Matériel de ménage .
    Des l’entrer de la chambre du contagieux l’ATS doit revêtir la blouse spécial d’isolement , il ne sortira jamais avec cette blouse , le matériel reste personnel au malade pendent toute la durée de la contagion .
    La vaisselle est personnel , les objets pour faire le ménage de la chambre resteront pendant toute la période de la maladie , elle seront remis en circulation qu’après désinfection total .


    b/ tout qui sort de la chambre doit être stérilisé ou désinfecté .

    - linge sal :
    il doit être pris dans un sac ou un récipient couvert , le laisser tremper 24 heures dans l’une des solution , puis le nettoyer et le faire bouillir ou l’envoyer à la buanderie avec la notion (( CONTAGIEUX )) .
    • Si javel solution à 5% 01 verre pour ½ seau d’eau .
    • Si formol solution à 02% 01 tasse pour 02 L d’eau .
    • Si grésil solution à 04% 01 tasse pour 02 L d’eau .
    - Selles et urine :
    Elles devront quelque fois être désinfectés avant d’être jeté au W.C , pour cela avoir 02 seaux : y mettre 02L d’eau et une quantité suffisante de grésil pour obtenir une solution à 04% .laisser 12 heures en contact puis vider dans le W.C .
    - Les crachats :
    Faire bouiller crachats et crachoirs pendant ½ heure avec une cuillère de soupe de bicarbonate de soude par litre d’eau ou mettre l’eau de javel dans les crachoirs .
    - Vaisselle :
    Elle sera nettoyer avec de l’eau bouillante avec 05 g de cristaux par l’eau .
    Il faut se désinfecter les mains avant de sortir de la chambre , la désinfection de la chambre se fera au cour de la maladie et après la sortie du malade .
    Apres la sortie du malade tout le matériel doit rester dans la chambre pour être désinfecté .

    03/ NETTOYAGE DU LIT D’UN CONTAGIEUX :
    A/ MATERIEL :
    - Une blouse .
    - Une paire de gant en caoutchouc .
    - Un pot d’eau .
    - Eau de javel .
    - Une cuvette .
    - Deux (02) linges , un (01) pour laver , un (01) pour essuyer .
    - Deux draps .
    - Une serpillière humide .
    - Un seau ou une lessiveuse .
    B/ TECHNIQUE :
    • Mettre la blouse , mettre les gants .
    • Placer une serpillière .
    • Mettre les draps sal dans une lessiveuse ainsi que les taies .
    • Humecter ce linge .
    • Etendre à terre un drap sec , par-dessus un drap humecté d’eau de javel .
    • Mettre les couvertures , du lit sur les draps à terre .
    • Pour dessus passer le matelas , les traversins , les oreillers.
    • Rouler le tout dans le drap mouillé .
    • Faire le paquet du drap sec en l’attachant par les 04 coins .
    • Faire le paquet à la désinfection .
    • laver d’abord la tète du lit , le centre , après les cotés , le pied puis le coté opposé ( ne pas oublier les bras qui ne se virent pas ) .



    L’ASEPSIE ET L’ANTISEPSIE
    01/ L’ASEPSIE :
    a/ DEFINITION :
    C’est l’absence de tout germe , le privation de tout produit microbien capable de nuire .
    L’asepsie est une méthode qui protège de la contamination et qui consiste à n’utiliser que les objets stériles : c'est-à-dire priver de tout microbes .
    L’asepsie est la base de la chirurgie .
    L’asepsie est connu depuis PASTEUR , avant lui il n’y avait pas d’asepsie , et beaucoup d’infections .
    Depuis l’asepsie les infection sont beaucoup moins fréquentes , mais elles existent encore .
    L’asepsie emploie des moyens physiques « CHALEUR » , moyens chimiques « FORMOL » .
    b/ LES REGLES D’ASEPSIE :
    Consistent :
    - A ne pas apporter des microbes ou des germes à l’organisme .
    - A éviter tout les risques d’infections .
    * l’asepsie est à la fois :
    * préventive de l’infection .
    * défensive contre l’infection .
    C’est un devoir de conscience pour l’ATS de prendre des précautions stricte d’asepsie dans tous les soins qu’il pratique .




    02/ L’ANTISEPSIE :
    a/ DEFINITION :
    L’antisepsie c’est la lutte , la défense contre les microbes existants , l’antisepsie est combative , tandis que l’asepsie est préventive et défensive , l’antisepsie n’emploie que des moyens chimiques se sont des antiseptiques .
    03/ CHALEUR HUMIDE :
    a/ l’ébullition :
    Elle peut servir pour stériliser les instruments et surtout les seringues et aiguilles , si on a pas de poupinel .
    Inconvénients :
    - Dépôt de calcaire .
    - Oxydation des instruments .
    Manière de procéder :
    - Prendre un recépions avec couvert dans lequel on met de l’eau .
    - Maintenir l’ébullition pendent 24 mn pour détruire les germes .
    b/ procédé sur et perfectionné :
    • L’autoclave :
    C’est une étuve à vapeur sous pression qui sert à stériliser tout se qui est :
    - Linge « blouse , champs » .
    - Compresses .
    - Coton .
    - Gants de caoutchouc .



    Précautions :
    Ne pas trop tasser le linge ou coton à l’intérieure des boites ou tambours pour ne pas empêcher le passage de la vapeur d’eau , les boites et tambours doivent avoir des orifices qui seront ouvert pendant la stérilisation .
    Temps de stérilisation :
    • Linge . )
    • Pansement .)------ 02 KG de pression soit 134° pendent 45 mn
    • Compresses )

    • Caoutchouc .)
    )-- 01 KG de pression soit 120° pendent 20 mn .
    • Gant )
    04/ PRODUIT CHIMIQUE :
    a/ le formol :
    Il est employé en comprimé ou en poudre , les vapeurs dégagées stérilisent les instruments et objets de caoutchouc , mais elle déposent à la surface des objets une fine pellicule invisible qui est irritante .
    b/ les antiseptiques :
    se sont des substances qui détruisent les microbes et empêchent leurs développement .
    la réalisation pratiqué de l’antiseptique est le pansement .





    LA STERILISATION
    01/ DEFINITION :
    C’est la destruction des germes par des différents procèdes .
    - Chaleur sèche.
    - Chaleur humide .
    - Procèdes chimique .
    02/ CHALEUR SECHE :
    A/ procèdes de fortune .
    a/ le flambage :
    C’est un mauvais procédé , la flamme abime les instruments et ne détruit pas les germes anaérobie ( tétanos ).
    - On flambe les instruments à la lampe à alcool .
    - On flambe les plateaux à l’alcool à bruler , laisser 03 ou 04 mn .
    - Ne jamais atteindre la flamme en soufflant dessus .
    - Ne jamais flamber ciseaux et bistouri .
    b/ le fer à repasser :
    Il donne une température de 200 ° , il peut être utilisé pour avoir du linge stérile ( pansement d’urgence , couche d’un nourrisson ) .
    B/ procédés sur et perfectionné :
    a/ le poupinel :
    C’est une caisse métallique à double parois entre les quelles circule l’air chaud .
    Il sert à stériliser les instruments métalliques des seringues .
    - Le linge ( compresses , blouses , champs ) ainsi que le coton étant mauvais conducteur de la chaleur ne doivent pas être mis au poupinel , la température et le temps sont réglé par un thermostat .



    DES DIFFERENTS PROCEDES POUR LA STERILISATION

    Procédés de stérilisations Objets devant être stérilisés Température à atteindre et durée de stérilisation
    01/ procèdes utilisant la chaleur sèche :
    - Flambage.
    - Poupinel .

    Objets : email métal .

    03 à 04 mn
    Objet : verre , email , métal . 180° à 160° pendant 45 mn à 01H .
    02/ procèdes utilisant la chaleur humide :
    - L’ébullition .

    - Autoclave .

    Objets : verre, métal, caoutchouc, plastique.

    20 mn après ébullition .

    Objets : gant, caoutchouc, plastique 01 kg de pression à 120° pendent 20mn .
    Objets : email, métal .
    02 kg de pression à 130° pendant30 mn .
    Objets : linge et liquide . 03 kg de pression à 143° pendant 30 mn .
    03/ procèdes chimique :
    - Formol .
    Objets : caoutchouc , gant, plastique, appareil menu de miroir ou optique .
    à une température ambiante pendant 48 H .






    LE TRANSPORT DU MALADE
    01/ INTRODUCTION :
    Transporter un malade , un blessé ou un cadavre d’un point à un autre fait partie des évènements quotidiens rencontrés en pratique hospitalière . pendant la courte période que constitue le temps de transfert , le patient doit être entouré des mêmes soins que ceux effectues en salle .
    02/ INDICATIONS :
    Elles sont nombreuses , les plus fréquentes sont :
    - Déplacement pour un examen spécialisé .
    - Evacuation d’un service à un autre , ou d’un hôpital à un autre .
    - Transport d’un patient décédé à la morgue .
    03/ MISE EN CONDITION :
    Elle est différente selon que le malade est conscient ou non .
    a/ malade conscient :
    si la fonction respiratoire et circulatoire sont normales et l’état neurologique correct , les risques encourus sont minimes .
    le malade doit être transporté en décubitus dorsal sans traversin , ni oreiller , il est enveloppé dans le drap ou dans une couverture, les membres supérieurs étant couverts , seule la tête reste découverte , s’il s’agit d’un cardiaque , le thorax peut être relevé .
    b/ malade inconscient :
    - intubé : mettre le malade en décubitus dorsal , la tête entre deux sacs de sable , mains attachées , pas de sangle au niveau de la ceinture ou de la cage thoracique .

    - non intubé : le malade est mis en position latérale de sécurité c'est-à-dire , patient sur le coté droit , membres inférieurs droit en extension , membre inferieur gauche en flexion et reposant sur le droit .
    La tête repose sur l’hémiface droite .
    04/ MOYENS :
    a/ MATERIEL :
    • Chariot mobile :
    - le brancard sur le quel doit être mis le malade , est un plan rigide , il peut être muni de tiroirs latéraux ou est rangé un matériel élémentaire de réanimation .
    • Les roues doivent être fonctionnelles de manière parfaite et munies d’un système de freinage .
    - des menottes ou des sangles accompagnent toujours le chariot .
    • Fauteuil roulant : pour le transport en position assise .
    • Couverture et drap doivent toujours accompagner le chariot .
    • Potence pièce obligatoire , elle est fixée à l’un des quatre pieds du chariot et doit être facilement détachable .
    b/ HUMAINS :
    - La ou les personnes qui accompagnent le malade doivent :
    • Savoir parfaitement la destination précise .
    • Connaitre le trajet le moins long , le plus sécurisant et le moins traumatisant .
    • Prendre avec soi du service d’origine les documents nécessaires : demande d’examen , accord du service d’accueil et dossier médical .


    c/ CAS DE NOUVEAU NE :
    cette tranche d’âge peut être transportée , soit dans les bras d’une infirmière , soit dans une coque isotherme . dans ce dernier cas , la caisse est mise sur un chariot .
    PRECAUTIONS :
    - Respect de l’axe tète – cou- tronc . les parties partis doivent être l’une dans le prolongement de l’autre particulièrement chez les accidentés de la route .
    - Bien maitriser la technique de manutention qui doit être bien codifiée .
    - Connaitre le trajet au préalable avec toutes ses difficultés .
    - S’assurer que le service d’origine et d’accueil sont avertis .
    - Veiller à se que le malade bénéficie durant tout le trajet d’une même surveillance qu’en salle :

      الوقت/التاريخ الآن هو الخميس سبتمبر 21, 2017 10:30 am